Bé rât Saint-Roch (Saint-Roch 2010)

Ah la Saint-Roch! Je ne vais pas tenter d’expliquer ce que cette marche représente pour les thudiniens. Ce serait trop long et c’est aussi propre à chaque habitant. Ça fait maintenant neuf années que j’ai découvert cette ambiance hors du commun et seulement trois ans que j’y emmène mon reflex. Mon idée était de montrer en image ce que représente pour moi la Saint-Roch.

C’est précisément ce que l’on m’a demandé de faire à nouveau cette année mais de façon officielle. En effet, le Comité Saint-Roch m’a choisi afin de couvrir les trois jours de festivités en gardant la même approche que dans les photos prises les années précédentes.

Ce ne fut pas aussi simple que je le pensais. Tout d’abord parce que j’avais un cahier des charges bien rempli et qu’un homme seul pour photographier 20 compagnies c’est relativement peu! C’était impossible de bosser sur endroit précis très longtemps. Et puis, il y a le fait qu’une commande reste une commande. Même lorsqu’on vous donne carte blanche sur la façon de faire, c’est plus stressant et on ose moins se lâcher sur certaines compositions. J’ai essayé de me mettre à la place d’une personne n’ayant jamais participé à la Saint-Roch, et de montrer les moments clés de cette marche très sérieuse quoi que l’on puisse penser!

En conclusion, je comprends maintenant mieux pourquoi on appelle ça une « marche »! Je sais aussi que le 5D Mark II est peut-être tropicalisé mais qu’une bonne drache nationale n’a rien à envier aux pluies tropicales. Et enfin, « Bé rât Saint-Roch » que l’on recommence!

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

*

*

A r t i c l e s
T a g s
F a c e b o o k